Qu’est-ce-que le déphasage thermique ?

La chaleur se déplace du chaud vers le froid. Le froid dans une pièce peut être comblé par une puissance de chauffage supplémentaire. Mais la surchauffe ne peut, elle, être gérée et est surtout impossible à vivre sous les combles. C’est une expérience que tout le monde connaît !
La chaleur de l’extérieur, le jour, est emmagasinée dans le matériau qui compose l’enveloppe de la maison. Cette chaleur se dirige alors vers l’intérieur de la maison si il y fait plus froid et cela se fait généralement la nuit. Pour éviter ce phénomène, et donc surchauffer le dedans ce que nous ne voulons pas en été, le principe est de retarder le plus possible l’entrée de la chaleur dans l’habitation, c’est ce que l’on appelle le déphasage thermique. On peut l’exprimer en heure, on calcule alors le temps que met la chaleur à passer de l’extérieur vers l’intérieur.

Exemple concret : La toiture isolée avec de la laine de verre

Sur cet exemple le pic de température extérieur est à 15h (courbe rouge), celui de l’intérieur est à 21h40 (courbe bleue).
Le déphasage est donc de 21,6-15 = 6,6 heures

Cela veut dire que tout l’après-midi jusqu’au moment de se coucher la température n’a pas cessée de grimper. Alors que dans cet exemple la toiture est correctement isolée et qu’il ne s’agit pas d’une situation de canicul, imaginez alors une mauvaise rénovation thermique de toiture. C’est l’enfer sous les combles.

Il faut donc travailler sur l’inertie des matériaux.


Exemple concret : La toiture isolée avec de la fibre de vois

Sur cet exemple le pic de température extérieur est à 15h (courbe rouge), celui de l’intérieur est à 6h le lendemain matin (courbe bleue).
Le déphasage est donc de 15 heures

Cela veut dire que toute l’après-midi jusqu’au moment de se coucher la température n’a pas pas augmentée. La variation de température intérieur est plus faible (meilleur confort) et le maximum de température intérieur se fait dans la nuit. On a donc retardé le pic de température à l’intérieur. La nuit le procédé se fait à l’inverse et la chaleur accumulée par la fibre de bois et non évacuée à l’intérieur se fera vers l’extérieur…
C’est ce que l’on appelle l’inertie thermique.


Science Étonnante : explication en vidéo